mastectomie Qu’est-ce que la mastectomie et en quoi consiste la reconstruction mammaire

Après un traitement du cancer des seins, une chirurgie de  reconstruction mammaire  s’impose.

Le traitement d’un cancer du sein par voie chirurgicale, à pour effet d’entrainé le plus souvent un phénomène inesthétique dit « la mastectomie», soit une ablation du sein, ainsi que le mamelon et  l’aréole.
En effet, la plus part des patientes souffrent d’un complexe à la fois esthétique et psychologique au point qu’elles n’osent ce dénuder ou aller à la plage.
La reconstruction mammaire permet de modifier le sein après un  traitement de la mastectomie par voie chirurgicale. Le dernier  consiste à enlever le sein dans lequel est localisée la tumeur dans son intégralité, y compris l’aréole et le mamelon. En pratique, deux techniques sont praticables en la matière de chirurgie mammaire non conservatrice, il s’agit de la mastectomie totale, et de la mastectomie radicale modifiée.

 

1-La mastectomie totale.

Lors d’une intervention de  mastectomie totale dite aussi «simple», le praticien plasticien va enlever le sein, le mamelon, et le revêtement des muscles du thorax, tout en laissant en place les ganglions lymphatiques, les nerfs, ainsi que les muscles du thorax.

Une telle technique, demeure la solution pour le traitement d’un cancer du sein découvert dans un stade très précoce, et que rien n’indique que les ganglions lymphatiques avoisinants sont touchés.

2-La mastectomie radicale modifiée.

Un certain nombre de ganglions lymphatiques de l’aisselle seront retirés pour qu’ils soient analysés pour déterminer s’ils contiennent des cellules cancéreuses. Ainsi, le degré d’extension du cancer du sein est déterminé pour savoir s’il faut enlever les ganglions axillaires, ou bien le ganglionnaire axillaire.

Enfin, un drain sera mis en place pour évacuer le sang pouvant s’accumuler durant la cicatrisation.

Cette opération, dure entre 45 et 60 minutes, s’effectue en anesthésie générale, et fait appel à une hospitalisation entre 1 et 4.

En fait, la chirurgie de mastectomie est peu douloureuse. A cet effet,  des antalgiques sont prescrits.