l’ implants dentaires s’agit, d’une technique permettant de traiter l’édentation, par le biais d’implants qui prennent la forme d’une racine artificielle, en titane le plus souvent, utilisée pour remplacer la racine manquante d’une dent naturelle.

En pratique, il est placé au niveau de la mâchoire inférieure ou supérieure en vue de remplacer un ou plusieurs dents.  Par conséquent, la nouvelle dent, aura la même apparence et efficacité des dents naturelles.

Implants dentaires, intervention.

Dans une première étape, le dentiste réalise des relevés et des études sur la mâchoire, les nerfs, les sinus, et toute la partie osseuse du patient.

Il effectue aussi, un scanner pour déterminer au mieux la structure osseuse, les sources d’infection, d’inflammation et tout autre problème qui devrait être traité avant le remplacement des dents.

Le praticien, fait le choix entre deux types de procédures.

La première, commence par une pose de l’implant dentaires d’abord, et d’attendre quelques semaines pour poser le pilier, à savoir, le piquet reliant la dent artificielle à la racine artificielle.

Quant au second procédé, consiste à poser l’implant et le pilier en une fois.

Cette opération, se pratique en ambulatoire et sous anesthésie générale ou locale, sachant que le patient peut la programmer cette opération en clinique ou au cabinet d’un votre chirurgien dentiste, en fonction du degré d’anxiété.

Les inconforts les plus fréquents sont la douleur, les enflures et les hématomes.

Le patient, doit être très vigilant sur la pression que ses implants vont subir, qui doit être minime pendant la durée du processus de cicatrisation de 4 à 6 mois.

La nouvelle dent, procure un confort proche des dents naturelles, ce qui permet d’éviter la survenue des problèmes liés à l’édentation telle que la fonte osseuse de la mâchoire, la migration dentaire, ou la diminution de la capacité masticatoire.

En fait, la durée de vie des implants dentaires est supérieure à 20 ans.